Les plus grands mythes de la peinture aquarelle

Les plus grands mythes de la peinture aquarelle

Le matériel pour peindre à l’aquarelle coûte cher. L’aquarelle est trop difficile pour un débutant à la peinture. Il est impossible de rattraper une erreur à l’aquarelle. Il faut être doué en dessin pour réussir une aquarelle. Autant d’idées reçues sur la peinture aquarelle qui vont être décortiquées dans cet article.

Il faut être doué en dessin

dessin de chat

Déjà, qu’est-ce-que ça signifie “être doué en dessin ?”. Même s’il y a sûrement une part d’innée, bien dessiner demande le plus souvent de la patience et du travail.

Mais admettons que vous n’arriviez vraiment pas à dessiner. Il existe des techniques permettant de “tricher”. Par exemple, décalquer ou bien utiliser la méthode du quadrillage.

La méthode du quadrillage est utile si le tableau est une version plus grande ou plus petite du modèle. Pour cela, vous tracez un quadrillage sur le modèle et le même quadrillage avec des carreaux plus petits ou plus grands sur le papier à peindre. Vous reportez ce qu’il se trouve dans chaque carreaux.

Même si rien que le fait de tenir un crayon gris dans la main vous répugne, vous pouvez tout à fait imaginer une peinture où le dessin n’est pas indispensable. Par exemple, un arbre comme celui-ci ou une galaxie comme celle-là, des peintures qui demandent de la spontanéité.

Les erreurs ne sont pas rattrapables

Contrairement à la peinture à l’huile ou à l’acrylique, il n’est pas possible de repasser par-dessus pour corriger une erreur.

A l’aquarelle, la peinture est transparente et chaque coup de pinceau se remarque, même en dessous d’un autre.

Mais est-il pour autant impossible de corriger une erreur ?

Tout dépend de l’erreur, mais beaucoup peuvent être corrigées ou, au moins atténuées, avec un peu d’eau et du papier absorbant, que la peinture ait séché ou non. C’est le cas pour les auréoles, une couleur trop pigmentée, un coup de pinceau non voulu ou encore une coulure.

En dernier recours, il est toujours possible de gratter délicatement le papier pour enlever la peinture.

Ça coûte cher de se mettre à l’aquarelle

peinture aquarelle

Parmi le matériel indispensable à l’aquarelle, on trouve la peinture, soit en godets, soit en tubes, le papier aquarelle et un pinceau.

On peut acheter une boite de peinture en godets correcte pour moins de 15 €. On y trouve même un pinceau très fin à l’intérieur. Il est préférable d’en avoir un autre un peu plus large : 5 à 10 € environ.

Le plus cher est le papier aquarelle. On en trouve à tous les prix mais il faut faire attention à certains critères. Premièrement, pour éviter qu’il ne gondole, il faut un grammage de 300g/m² minimum. Deuxièmement, faites attention aux dimensions, pour ne pas vous retrouver avec un format “cartes postales”. Troisièmement, regardez bien le nombre de feuilles. 12 feuilles c’est trop peu, vous aurez peur de les utiliser. Avec tous ces critères, vous pouvez vous en sortir pour 30 ou 40 €. Bien plus cher que du papier à dessin, mais beaucoup moins cher que de peindre sur toile.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Sortir de sa zone de confort grâce à la peinture aquarelle

Ensuite, il reste le papier absorbant (j’utilise des mouchoirs) et les gobelets d’eau (des pots de yaourt ou de confiture en verre ou même en plastique font l’affaire).

Non indispensable mais utile, vous avez aussi le liquide de masquage pour quelques euros.

Bilan : pour moins de 30 € vous pouvez commencer l’aquarelle avec douze feuilles de papier aquarelle, pour moins de 60 €, avec 30 ou même 100 feuilles.

Après, c’est à chacun de voir s’il trouve ça cher.

Par contre, l’heure de cours en atelier dépasse souvent les 10 euros, ce qui peut revenir cher. Cependant, avec internet, on trouve un tas d’informations et de modèles gratuitement.

C’est une technique trop facile ou au contraire trop difficile

Autrefois, l’aquarelle était utilisée comme travail préparatoire à une peinture à l’huile. Encore aujourd’hui souvent considérée comme un art mineur en France, l’aquarelle est moins bien estimée que les autres techniques de peinture, se vendant moins cher qu’une peinture à l’huile par exemple.

Cependant, l’aquarelle a ses propres difficultés.

Il est nécessaire d’anticiper les parties blanches, les ombres et les lumières.

De plus, comme on a pu le voir, les erreurs sont plus difficilement rattrapables que l’huile ou l’acrylique.

Une autre difficulté réside dans le fait de bien doser l’eau : auréoles et autres “bavures” sont vite arrivées.

Elle n’est pourtant pas trop difficile pour un débutant à la peinture. Matériel à un prix abordable, simple d’entretien et d’utilisation… Tout le monde peut s’y mettre facilement sans obligation de prendre des cours. Les modèles et tutoriels sur internet sont nombreux. En commençant par des modèles simples, on peut rapidement réaliser de belles peintures qui mettent en confiance. Puis, on monte progressivement en difficulté.

En résumé, l’aquarelle est une technique assez facile à prendre en main, mais très difficile à maîtriser totalement.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les plus grands mythes de votre domaine” organisé par Elodie et François du blog La Céto Sympa. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur Partager l’article !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 6
  • 7
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
katellaquarelle

Vous êtes libre de recevoir le livre "L'essentiel pour débuter l'aquarelle"