Drawing gum ou liquide de masquage : définition et utilisation

Drawing gum ou liquide de masquage : définition et utilisation

Drawing gum ou liquide de masquage : définition et utilisation
4.5 (90%) 2 vote[s]

Le drawing gum, gomme de réserve ou encore liquide de masquage sert à préserver les zones blanches en aquarelle. En effet, à la peinture aquarelle, le blanc est celui du papier.

En fonction de la technique aquarelle utilisée pour peindre, les traits au pinceau sont plus ou moins précis. Il n’est pas toujours facile de laisser des zones blanches sans utiliser du liquide à masquer. En particulier si celles-ci sont petites ou très fines.

Définition du drawing gum

Ce liquide, légèrement teinté, qui sent fort, est l’un des types de masquages les plus utilisés à l’aquarelles. Le drawing gum est appliqué le plus souvent au pinceau ou à la plume.

Il permet de préserver des zones blanches, soit pour les laisser telles quelles (zones de lumière dites de “rehaut” par exemple), soit pour peindre d’une autre couleur dans cette zone.

Quel liquide de masquage choisir ?

drawing gum

Vous pourrez trouver un flacon de drawing-gum pour quelques euros.

Personnellement, j’ai acheté celui de la marque Pebeo, en flacon et en marqueur. J’en suis satisfaite (en tout cas pour le flacon).

Le prix du flacon est différent en fonction de l’endroit où vous l’achetez. Je ne me suis pas embêtée, j’ai acheté le flacon et le marqueur ensemble sur amazon, mais j’aurais pu les trouver moins chers ailleurs.

Le drawing gum en flacon est indispensable car il permet d’être appliqué avec un trait plus ou moins fin.

Le marqueur est un plus dont on peut s’en passer. Il est plus facile à appliquer mais laisse un trait épais qui ne permet pas de masquer les détails.

Il existe également des drawing gum avec un applicateur très fin. Je ne les ai pas testés, mais je suppose que ça doit être fastidieux pour masquer plus que des petits détails !

Dans quels cas utiliser le drawing gum ?

Comme déjà dit précédemment, le drawing gum est utilisé pour préserver les zones blanches.

Cela peut être pour les zones de lumière ou des zones de détail à peindre ensuite.

Il existe d’autres solutions pour faire apparaître des zones blanches (voir plus loin dans l’article). D’ailleurs, certains aquarellistes évitent l’utilisation du liquide de masquage car les bords des zones blanches étant très nets, le résultat manque un peu de naturel.

On peut également peindre un fond, attendre qu’il sèche, passer le drawing gum et peindre de nouveau par dessus avec une autre couleur. Mais attention, la peinture aquarelle n’est pas opaque. Si vous peignez sur une surface déjà peinte, la première couleur se verra encore.

Vous pouvez l’utiliser tout simplement pour faire apparaître des formes ou un message. Parfait pour des cartes de vœux simples à réaliser par exemple (et là, le drawing gum en marqueur est conseillé !).

Comment l’utiliser ?

Pour appliquer la gomme de réserve, on peut utiliser un pinceau, une plume pour les traits fins ou n’importe quel autre instrument en fonction de la forme qui doit être couverte.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment peindre un bouquet de fleurs abstrait à l'aquarelle

paille-drawing-gum

N’ayant pas de plume, j’ai coupé une paille en biais avec des ciseaux à 45°.

Le liquide de masquage abîme les pinceaux. Utilisez un vieux pinceau qui ne servira qu’à ça. Vous pouvez ajouter un peu de savon sur votre pinceau avant de le tremper dans le drawing gum pour le nettoyer plus facilement ensuite. Cependant, le savon peut altérer le liquide. Dans tous les cas, il faut bien nettoyer le pinceau juste après l’utilisation.

Il faut toujours l’appliquer sur du papier sec. Si l’on travaille dans l’humide, il faut d’abord appliquer le liquide à masquer avant de mouiller la feuille.

Après application, on attends quelques minutes que le liquide sèche avant de peindre. Il sèche très vite, l’attente ne devrait pas être longue.

drawing-gum

Avant d’enlever le liquide à masquer, il faut attendre que la peinture soit bien sèche. On frotte doucement avec le doigt le drawing gum. Celui-ci s’enlève facilement.

La partie qui était masquée est restée bien blanche. On peut ensuite la peindre avec une autre couleur ou la laisser telle quelle.

Peut-on faire sans ?

Le drawing gum n’est pas indispensable. Dans bien des cas, on peut faire sans. Les zones blanches peuvent être contournées, en particulier si l’on travaille sur du papier sec.

En milieu humide, il sera plus compliqué de laisser des zones blanches bien nettes. On peut venir enlever de la peinture avec un pinceau sans pigment lorsque celle-ci est encore humide pour y laisser une zone éclaircie. Il ne faut pas que ce pinceau soit chargé en eau pour éviter de créer des auréoles.

On peut aussi utiliser un pochoir.

Pour les détails, on peut utiliser un cutter pour enlever la peinture. Par exemple pour dessiner des nervures de feuilles ou des moustaches de chat. Ce n’est pas évident, il faut faire attention à ne pas gratter trop en profondeur.

On peut venir également ajouter des touches de peinture blanche à la gouache une fois que l’aquarelle ait bien séché.

Je n’ai jamais testé, mais un stylo, un marqueur ou un pastel blanc devraient aussi fonctionner.

Exemples concrets

moustache_drawinggum

Ici, j’ai posé du drawing gum pour les moustaches du chat et le reflet dans ses yeux. J’ai utilisé pour cela une paille coupée à la façon d’une plume pour tracer des traits fins. Une fois le drawing gum retiré, j’ai laissé ces zones blanches sans y repasser de peinture.

drawingum_neigedawinggum-neige2

Ici, la zone de réserve est plus importante : tout ce qui n’est pas le ciel. J’ai utilisé le marqueur pour l’appliquer. Après avoir enlevé le drawing gum, j’ai ajouté quelques détails sur le bonhomme de neige et peint l’arbre, tout en laissant des zones blanches pour la neige.

drawing-gum-boules

drawing-gum-boules2

Ici, ne retrouvant pas ma paille me servant de plume, j’ai déposé le drawing gum avec le manche de mon pinceau ou directement au pinceau. J’ai peint entièrement les zones protégées par le drawing gum pour le motif doré des boules de noël.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 4
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
katellaquarelle

Vous êtes libre de recevoir le livre "L'essentiel pour débuter l'aquarelle"