3 aquarelles colorées faciles et rapides à réaliser

3 aquarelles colorées faciles et rapides à réaliser

Quand on débute à la peinture aquarelle, il est préférable de commencer par des modèles faciles à réaliser (plutôt que de se mettre directement à peindre des paysages compliqués par exemple).

Ces 3 aquarelles colorées, simples, rapides et originales permettent de s’entraîner à différentes techniques aquarelles, comme la technique humide, la projection de peinture ou encore le dégradé.

Les papillons colorés à l’aquarelle

papillons colorés à l'aquarelle

Il s’agit là de la plus facile des 3 aquarelles colorées proposées.

Elle permet de s’entraîner au dégradé, à la technique humide et à tracer des traits fins.

Pour commencer, dessinez 3 à 5 papillons de forme similaire, volant dans des directions différentes. Les traits au crayon gris doivent être très peu appuyés. Si besoin, gommez vos traits.

Puis, mouillez les ailes d’un des papillons avec un pinceau chargé d’eau.

Prenez ensuite de la peinture avec votre pinceau et essayez de faire un dégradé unicolore “parfait”.

La couleur doit être “flashie”, pure, non mélangée avec sa couleur complémentaire. J’ai utilisé le vert de vessie, le bleu intense, le rouge de cadmium pâle et l’alizarine cramoisie sans les mélanger à d’autres couleurs.

Le dégradé doit être très foncé au centre et presque blanc sur les bords.

Attendez que la peinture sèche pour peindre le corps. Mélangez deux couleurs complémentaires pour obtenir un gris ou un marron.

papillon à l'aquarelle dégradé vert

Enfin, peignez des antennes très fines en appuyant à peine avec un pinceau fin très peu chargé en eau.

Vous pouvez varier avec des dégradés bicolores (deux couleurs) ou bien en inversant le dégradé (bout des ailes plus foncés).

Un arbre coloré à l’aquarelle

arbre coloré à l'aquarelle

Même si la réalisation est simple, cette aquarelle peut rapidement devenir inesthétique (mauvaises couleurs, arbre trop touffu…). Il vous faudra peut-être plusieurs essais avant de réussir. Celle que vous voyez ici est mon premier essais mais les essais suivant étaient moins concluants.

L’arbre à l’aquarelle permet de s’entraîner au dégradé de couleur, à la projection de peinture et à la fusion de couleurs.

Le tronc

Commencez par dessiner le tronc. Il prend une petite moitié de la feuille. Les branches montent plus haut (mais pas tout en haut, il faut laisser de la marge pour les feuilles) et doivent se terminer par des branches fines.

En bas, vous pouvez ajouter des racines pour plus de naturel.

Peignez ensuite le tronc en gris ou en marron (en mélangeant deux couleurs complémentaires).

Faites le un peu plus foncé sur le côté, en dégradé, pour représenter le relief.

Les feuilles colorées

Pour les feuilles d’arbre, la peinture doit être très diffuse. Vous pouvez utiliser la technique humide en mouillant au préalable le haut du papier. Cependant, ayez bien à l’esprit que la peinture s’étale sur du papier humide. S’il n’y a pas de “blanc” (du papier) parmi les feuilles d’arbre, l’aquarelle est tout de suite moins esthétique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Peindre un bateau sur la mer à l'aquarelle (vidéo)

Pour que la peinture ne s’étale pas sur l’ensemble du haut de l’arbre vous avez deux solutions :

– soit vous n’humidifiez pas l’ensemble, en laissant des “trous” suffisamment larges

– soit vous peignez sur du papier sec mais avec beaucoup d’eau sur le pinceau

Dans les deux cas, vous pouvez encore ajouter de l’eau sur la peinture posée sur le papier pour la diffuser d’avantage.

Faites attention à ce que l’arbre ne prenne pas trop de place sur la feuille. Qu’il ne soit pas trop “touffu”, qu’il tienne sur le papier. Si vous peignez trop en hauteur, le papier ne sera peut-être pas assez large et le haut de l’arbre aura une forme carrée par manque de place. Pourquoi pas faire un trait léger au crayon gris avant pour délimiter les feuilles de l’arbre.

Pour déposer la peinture sur le papier, allez-y par touches avec un pinceau épais, sans l’étaler avec le pinceau. Seule l’eau étale la peinture.

Même si les couleurs sont bien diffuses, il faut quand même des tâches de peinture bien pigmentées par-ci par-là. Surtout que la peinture s’éclaircit en séchant.

Finissez par projeter de la peinture sur le papier en tapotant sur un pinceau chargé de peinture.

Vous pouvez pour cela attendre que la peinture ait séché avant la projection de peinture. Ce n’est cependant pas une obligation : si le papier est encore humide, la peinture projetée se diffusera un peu. Le mieux est de projeter la peinture plusieurs fois au fur et à mesure que l’arbre sèche.

Quelles couleurs choisir ?

J’ai essayé plusieurs couleurs différentes, à chaque fois par deux. Le résultat le plus esthétique était en utilisant de l’orange (rouge de cadmium pâle) et du rose (alizarine cramoisie). Dans tous les cas, évitez de prendre deux couleurs complémentaires, sinon vous obtiendrez du marron lorsque ces couleurs se mélangeront sur le papier.

Une planète colorée à l’aquarelle

Planète colorée à l'aquarelle

Là encore, il vous faudra peut-être plusieurs essais avant de réussir cette aquarelle. Celle que vous voyez ici est mon troisième essais (mais je n’ai eu aucun conseil avant pour la réaliser 😉 ).

La planète colorée à l’aquarelle vous entraînera à la technique humide, à tracer des traits fins au pinceau, à créer volontairement des auréoles et à la fusion de couleurs par inclinaison de la feuille.

Comme matériel supplémentaire, vous aurez besoin ici d’un compas.

Ne fixez pas votre papier aquarelle à la table avant de commencer sinon vous ne pourrez pas incliner la feuille.

Commencez par tracer un trait au compas au centre du papier pris dans le sens de la largeur.

Si le trait est trop visible, gommez-le pour qu’il ne se voit presque plus.

Mouillez ensuite l’intérieur du cercle avec votre pinceau en faisant attention à ne pas dépasser. Prenez avec le pinceau de la couleur et beaucoup d’eau. Les couleurs primaires seront très bien. J’ai utilisé le bleu intense, le jaune citron, le rouge de cadmium pâle et l’alizarine cramoisie.

Dans l’humide, ces couleurs commencent à fusionner entre-elles.

Penchez le papier pour fusionner encore plus les couleurs entre elles.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment peindre un bouquet de fleurs abstrait à l'aquarelle

Attention à ne pas trop pencher pour que la peinture ne parte pas du cercle. Cependant, si vous n’avez pas mouillé le papier à l’extérieur du cercle, la peinture devrait bien rester à l’intérieur.

S’il y a trop d’eau, épongez avec un papier absorbant.

Avant que la peinture ne sèche totalement, déposez de l’eau avec le pinceau pour créer des auréoles.

C’est le fait d’ajouter de l’eau dans un milieu encore un peu humide qui crée des auréoles.

Attendez que la planète soit bien sèche et tracez des cercles de différentes épaisseurs et intensités de couleur à la peinture aquarelle.

Dessinez-les au crayon gris avant pour être sûr de ne pas les rater.

Ils doivent être plus fins vers l’arrière de la planète.

Prenez plus ou moins d’eau avec la peinture pour des cercles plus ou moins foncés et plus ou moins épais.

A vous de jouer ! Avez-vous d’autres idées d’aquarelles colorées simples à réaliser ?

Épinglez cet article sur Pinterest :

Aquarelles colorées pour Pinterest
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 62
  • 72
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
katellaquarelle

Vous êtes libre de recevoir le livre "L'essentiel pour débuter l'aquarelle"