You are currently viewing Comment peindre le ciel en aquarelle [Niveau FACILE]

Comment peindre le ciel en aquarelle [Niveau FACILE]

4.9/5 - (11 votes)

Comment peindre le ciel en aquarelle : 6 exemples concrets de ciels peints à l’aquarelle + les 5 grands principes indispensables à connaitre.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Retranscription de la vidéo Youtube :

Bonjour, ici Katell de peinture aquarelle facile.

Dans cet article, je vais vous montrer différentes façons de peindre un ciel à l’aquarelle au travers de 6 exemples concrets, tous accessibles aux débutants en aquarelle. À la fin de ce cours, je vais aussi vous donner 5 grands principes indispensables à garder en tête quand vous peignez un ciel en aquarelle.

Le ciel bleu en aquarelle

1er exemple de ciel à l'aquarelle : le ciel bleu de beau temps, plus clair vers l'horizon

Le 1er exemple de ciel peint à l’aquarelle est le ciel bleu sans nuage, classique.

Si vous regardez un ciel de beau temps, vous remarquerez qu’il est plus clair vers l’horizon.

Le mieux est donc de le peindre en dégradé, de plus en plus clair, soit sur papier préalablement humidifié, soit directement sur papier sec selon votre préférence.

Attention à ne pas le peindre trop foncé, comme on le verra à la fin du cours, dans les grands principes garder en tête.

Le ciel bleu en aquarelle : quelques variantes simples

2ème exemple, qui regroupe plusieurs autres exemples : quelques variantes au ciel bleu sans nuage.

2ème exemple de ciel à l'aquarelle : Quelques touches de bleu pour un croquis aquarellé

Pour un mini-paysage du genre croquis aquarellé, j’aime bien ne pas peindre le ciel plus clair vers l’horizon.

En effet, en général le ciel doit rester simple pour un croquis aquarellé. Donc seulement quelques touches de bleu, ou même d’une autre couleur, au-dessus des éléments principaux de l’aquarelle font l’affaire.

2ème exemple bis de ciel en aquarelle : Ciel plus foncé dans le bas pour mettre en valeur un élément clair

Parfois même, je le peins plus foncé dans le bas pour mieux mettre en valeur en négatif les éléments clairs du paysage.

Comment peindre un ciel en aquarelle avec cumulus

3ème exemple de ciel à l'aquarelle : Ciel avec nuages de type cumulus. Peindre un léger gris dans le pour leur donner du volume

3ème exemple, le ciel avec quelques nuages de type cumulus.

Vous avez des tas de façons plus ou moins complexes, avec un résultat plus ou moins réaliste, pour peindre un ciel nuageux à l’aquarelle.

La façon la plus simple est tout simplement de contourner les nuages.

Le mieux est de le faire sur un papier humide pour des nuages aux rebords flous.

Voire sur un papier partiellement humide pour plus d’originalité, pour des nuages aux rebords parfois flous, parfois marqués.

Attention, il y a une petite difficulté. La peinture va se diffuser dans l’humide, ce qui signifie que vos nuages seront au final plus petits que prévu. Du coup contournez les davantage, laissez davantage de blanc pour les nuages.

Une autre technique pour créer des nuages facilement à l’aquarelle, qui en plus permet davantage de contrôle, est de retirer de la peinture.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Peinture aquarelle : tubes ou godets ?

Vous pouvez le faire soit avec un pinceau propre et essoré, soit avec un papier absorbant.

Attention à ce que votre pinceau soit bien essoré, sinon c’est une auréole assurée !

Il faut le faire très rapidement, avant que votre ciel peint à l’aquarelle n’ait eu le temps de sécher.

Ensuite, quelle que soit votre méthode pour créer des nuages blancs, vous pouvez leur ajouter un peu de volume en peignant d’un gris léger dans le bas de ceux-ci.

Comment peindre un coucher de soleil en aquarelle

4ème exemple, le coucher de soleil.

Pour peindre un coucher de soleil à l’aquarelle, le mieux est de peindre un dégradé de plusieurs couleurs.

En général du bleu dans le haut du ciel, et du jaune ou de l’orange vers l’horizon.

4ème exemple de ciel en aquarelle : Le coucher de soleil. Dégradé bleu dans le haut, jaune/orange dans le bas

Ici, j’ai peint dans l’humide le dégradé pour plus de facilité.

D’abord du bleu dans le haut, puis du jaune dans le bas. Et enfin de l’orange tout en bas du ciel que j’ai dégradé jusqu’au bleu.

Tout de suite après, j’ai retiré de la peinture à l’aide d’un papier absorbant pour représenter le soleil qui se couche en face.

J’aime beaucoup cette façon de faire, ça le rends discret, réaliste.

Ensuite, j’ai voulu peindre des nuages qui se diffusent dans le dégradé encore humide.

Cependant, la peinture n’était pas assez humide.

Du coup je l’ai séchée totalement avant de réhumidifier le papier pour enfin peindre les nuages aux rebords flous que j’avais en tête.

Ici, je n’ai pas représenté les nuages en retirant de la peinture, car, en général, les nuages sont foncés en cas de coucher de soleil.

Comment peindre un ciel orageux à l’aquarelle

5ème exemple, le ciel orageux.

Je peins mes ciels orageux dans l’humide.

Il faut même bien humidifier le papier.

Ciel orageux raté car la peinture noire ne s'est pas assez diffusée dans l'humide

Ici par exemple, je trouve mon ciel raté car la peinture ne s’est pas assez diffusée à mon goût.

Ensuite, le plus important est d’avoir dans votre ciel à la fois des endroits très foncés, voire noirs, des endroits très clairs, et des endroits de valeur intermédiaire.

Vous pouvez aussi y intégrer des couleurs discrètes.

5ème exemple de ciel en aquarelle : Le ciel orageux

Par exemple ici, mon noir n’étant pas un vrai noir, mais un mélange de couleurs, on aperçoit un peu de rouge et de bleu dans le ciel.

Pour le ciel orageux précédent, j’avais d’abord peint un peu de jaune avant de peindre les nuages noirs.

Vous pouvez aussi peindre un sol très clair, qui paraît être éclairé par le soleil malgré le ciel nuageux, pour contraster avec le ciel foncé.

Comment peindre un ciel en aquarelle avec de la neige qui tombe

6ème exemple, le ciel avec de la neige qui tombe.

6ème exemple de ciel aquarelle : Le ciel avec de la neige qui tombe. Déposer du sel sur la peinture encore humide

Pour cela, peignez un ciel standard comme un ciel bleu, ou un ciel un peu plus original comme ici.

Puis, avant que le ciel ne sèche, déposez quelques grains de sel, sel fin ou gros sel, sur la peinture encore humide.

La peinture va mettre du temps à sécher à cause du sel. Une fois bien sèche, vous pouvez retirer les grains de sel. Vous obtenez un ciel avec de l’effet de texture semblable à de la neige qui tombe.

Il existe des tas d'autres ciels plus ou moins réalistes et plus ou moins complexes

Voilà pour les 6 exemples de ciels peints à l’aquarelle. Il existe des tas d’autres ciels en aquarelle plus ou moins complexes et plus ou moins créatifs. Je vous laisse les découvrir au fur et à mesure de votre avancée dans l’aquarelle.

Comme promis, voici quelques grands principes à garder en tête pour peindre un ciel en aquarelle :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment utiliser l'aquarelle

1er principe pour peindre un ciel en aquarelle

1er principe : en général, le ciel est l’élément le plus clair d’un paysage.

Bon, il y a des exceptions comme un ciel orageux avec du coup un ciel en général très foncer. Ou encore un paysage enneigé avec du coup, le reste du paysage blanc, donc plus clair que le ciel.

Attention à ne pas peindre le ciel trop foncé

Mais ici par exemple, je trouve que j’ai peint le ciel trop foncé (et trop vif).

2ème principe pour peindre un ciel à l’aquarelle

2ème principe : niveau composition, il est préférable que le ciel prenne un tiers ou bien 2 tiers du paysage. Mais pas pile la moitié !

La règle des tiers

Il s’agit de la règle des tiers où la ligne d’horizon et/ou les éléments importants doivent être disposés au tiers du papier, ou au moins, être décentrés pour une meilleure composition. « doivent être » entre guillemets, car en art, il n’y a pas vraiment de règle, ou plutôt, vous êtes totalement libre de ne pas les suivre 😉

3ème principe pour peindre un ciel en aquarelle

3ème principe : toujours niveau composition, si vous souhaitez que le ciel ait de l’importance, déjà, il vaut mieux qu’il prenne une place importante sur l’aquarelle, c’est-à-dire les 2 tiers, si l’on se réfère au principe précédent.

Peindre le paysage au format portrait pour mettre l'accent sur le ciel

Mais en plus, vous pouvez aussi orienter votre papier au format portrait plutôt qu’au format paysage. Ce format met davantage l’accent sur le haut du papier, c’est-à-dire le regard pour un portrait, ou le ciel, pour un paysage.

Peindre au format paysage pour accentuer l'impression de calme

Mais si vous n’avez pas plus envie que ça de mettre l’accent sur votre ciel, je vous conseille de garder le format paysage, qui mettra l’accent sur les lignes horizontales, pour un aspect plus calme, plus zen. Et pour garder une vision plus panoramique, idéale pour les paysages. Ce n’est pas pour rien que ça s’appelle le format paysage !

4ème principe pour peindre un ciel en aquarelle

4ème principe, ou plutôt réponse à une interrogation. Faut-il commencer ou non par peindre le ciel dans un paysage ?

Commencer par peindre le ciel pour le peindre jusque dans les derniers plans (pour unifier, et pour la perspective atmosphérique)

C’est comme vous préférez, mais personnellement je commence toujours ou presque par peindre le ciel dans un paysage.

En fait, quand je peins un paysage, en général je peins du plus lointain au plus proche.

Ça me permet notamment de peindre le ciel jusque dans les derniers plans pour davantage unifier le dernier plan avec le ciel.

En effet, avec la perspective atmosphérique, ce qui se situe au loin se teinte de la couleur du ciel.

5ème principe pour peindre un ciel en aquarelle

5ème principe, tous les ciels que vous avez vus dans cette vidéo ont été peints sur du papier aquarelle en cellulose.

Préférez utiliser un papier aquarelle en coton pour peindre un ciel complexe

Cependant, si vous souhaitez peindre un ciel complexe avec plusieurs couches de peinture, je vous conseille vivement d‘utiliser un papier en coton qui facilite grandement la peinture dans l’humide, et surtout, la superposition de couches d’aquarelle dans l’humide. C’est-à-dire, peindre une première fois dans l’humide, sécher l’aquarelle, puis peindre une 2ème fois dans l’humide par-dessus.

Avec un papier en cellulose, la première couche de peinture risque fortement de se retirer.

Pour aller plus loin

Voilà, j’espère que ces 6 exemples de ciel en aquarelle et ces 5 grands principes vous seront utiles.

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger gratuitement mon guide « L’essentiel pour débuter l’aquarelle » qui vous donnera plus d’astuces et de techniques aquarelles.

En plus, vous recevrez par mail des conseils exclusifs que je ne donne nulle part ailleurs.

A bientôt sur peinture-aquarelle-facile.com !

Epingler sur Pinterest :

Partager l'article

Cet article a 4 commentaires

  1. Lévec

    Bonjour KATELL
    Bravo et Merci
    Toujours la pertinence qui vous anime

    1. Katell

      Merci pour ce retour 🙂

  2. AURAMBOUT

    Merci beaucoup pour ces techniques que vous partagées.

    1. Katell

      Avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.